La maladie cœliaque est une maladie auto-immune fréquente, touchant 0,5 à 2 % de la population générale, sous diagnostiquée ; chez les personnes concernées, l’ingestion du gluten présente dans les farines (blé, orge, seigle) déclenche une réaction exagérée du système immunitaire, avec une inflammation entraînant la destruction des villosités de la muqueuse intestinale.
Cette malabsorption peut générer des troubles extrêmement variés et plus ou moins intenses selon les individus, à commencer par des manifestations digestives ou une anémie isolée par carences en fer, en vitamine B9, A, E, K mais aussi en vitamine D et en calcium avec un risque d’ostéoporose. L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence et l'étiologie de l'anémie dans une cohorte de patients américains atteints d’une maladie cœliaque et d'examiner l'effet d'un régime sans gluten sur les paramètres biologiques.
Une intolérance au gluten est désormais fréquemment diagnostiquée chez l’adulte, parfois après l'âge de 60 ans (20 % des cas) souvent sans symptômes marqués ni troubles digestifs. Ces formes pauci-symptomatiques sont largement majoritaires et représentent plus de 90 % des cas actuels. Le dosage dans le sang des anticorps anti-transglutaminases-IgA est le test de choix  pour amorcer le diagnostic.
Celui-ci est rarement pris en défaut malgré quelques exceptions (régime volontaire sans gluten depuis plusieurs mois dans la mode vegan) et doit déboucher sur une duodénoscopie avec biopsies pour confirmer le diagnostic et rechercher un lymphome sous-jacent à l’âge adulte. Le régime sans gluten est parfois difficile à suivre et particulièrement astreignant. Habituellement, il suffit à lui seul pour améliorer les signes cliniques entre 2 et 6 mois, puis normaliser l’anémie entre 1 et 2 ans avec une repousse villositaire. Il faut néanmpoins y être éduqué car le gluten, souvent utilisé par l’industrie alimentaire, se retrouve caché dans une multitude de produits sous des dénominations différentes, ou même dans certains produits contaminés par des farines lors de leur fabrication. L’ajout de compléments vitaminiques est utile en début de traitement. 
Les auteurs ont analysé une cohorte prospective d'adultes atteints de maladie cœliaque confirmée par biopsie et  suivis dans un centre spécialisé entre janvier 2000 et juin 2016. Un nutritionniste expert et un gastro-entérologue ont évalué tous les patients. Le taux d'hémoglobine (Hb) et de micronutriments a été utilisé pour établir le diagnostic d'anémie et/ou de carences diverses. Les informations sur la démographie et les paramètres biologiques liés à l'anémie et aux micronutriments ont été enregistrées au moment du diagnostic et sous régime sans gluten.
Chez 572 patients ayant fait l'objet d'une évaluation biologique avant de commencer leur régime, environ 25 % présentaient une anémie au moment du diagnostic. Une carence en fer était présente chez 50,8 % des sujets de la cohorte et chez 78,8 % des patients ayant une anémie. Au sein de cette population, 84,4 % des femmes contre 58,3 % des hommes (p = 0,02) présentaient une carence en fer.
La carence en folates (23,2 %), la carence en vitamine B12 (11 %) et l'anémie des maladies chroniques (7,8 %) étaient les autres étiologies. Parmi les patients avec une anémie initialement, 81 % et 89 % ont normalisé leur taux d'Hb, respectivement dans un délai d'un et deux ans après le début du régime. Tous les patients ont reçu une supplémentation appropriée en cas de besoin.
En conclusion, environ 25 % des patients souffrent d'anémie au moment du diagnostic de leur maladie cœliaque. L'étiologie de l'anémie comprend la carence en fer et en vitamines. La majorité des patients normaliseront leurs taux d'Hb et les déficits biologiques associés un an après le début d'un régime sans gluten strict.

RÉF : Roldan GA, Goye D, Villafuerte-Gálvez JA et coll. : Anemia Etiology and the Response to a Gluten-Free Diet in Untreated Patients With Celiac Disease: A 2-Year Follow-Up. Am J Gastroenterol., 2022 ; publication avancée en ligne le 17 juin. doi: 10.14309/ajg.0000000000001875

Archives Actualités scientifiques