Une publication d'une étude de chercheurs de Hong-Kong préfigure peut-être ce que sera la stratégie à utiliser dans la sérologie Covid 19. Alors que la plus grande confusion règne dans l'opinion publique a qui on présente tout à trac les tests rapides et les tests de laboratoire comme techniques de sérologie, cette étude ne traite que des seconds qui sont les seuls aptes à l'établissement d'un diagnostic.

les auteurs ont travaillé sur 3 techniques différentes.

- Une technique d'ELISA classique "maison" ciblant la protéine Spike du virus et sa fraction se liant aux récepteurs cellulaires avec détéction d'IgG et d'IgM.

- Une technique site MNT (MicroNeutralizsation Tests) reposant sur la neutralisation de l'effet cytopathogène du virus sur des cultures cellulaires.

- Une technique dite PRNT (Plaque Reduction Neutralisation Tests) permettant de déterminer les concentrations de serum mimimales inhibant le nombre de plaques dans lequel le virus se développe.

Si l'ELISA peut être pratiquée dans n'importe quel laboratoire, les techniques de MNT et PRNT nécessite un laboratoire LSB3 pour la réalisation de cultures cellulaires.

L'étude a porté sur un effectif certes modeste de 24 patients mais pour lesquels l'infection était parfaitement documenté et qui ont eu des prélèvement sanguins réguliers durant une période prolongée.

Si les résultats obtenus avec la méthode ELISA rejoigne ceux observés dans d'autres études (50% de détections entre le 6ème et le 11ème jours), 90% jusqu'au 28ème jours et 100% au-delà, le principal intérêt de l'étude provient de l'utilisation qui pourrait être faite par les 2 techniques spécialisées.

Pour les auteurs la technique ELISA est adaptée au dépistage à grande échelle et aux études de séroprévalence. Pour le  PRNT, ils envisagent d'y recourir comme un test de confirmation en cas d'ELISA positif afin de gagner en spécificité. Enfin le MNT pourrait être utilisé pour caractériser le pouvoir "protecteur" des Ac mis en évidence, meêm si au vu de cette étude, il apparait acquis qu'ils confèrent une protection, au moins in vitro, par rapport à l'effet cytopathogène du virus.

La stratégie habituellement réalisée dans nos laboratoires pour la sérologie (dépistage, confirmation, évaluation) avec les tests classiques de dépistage, les techniques de Blot ou de PCR pour la confirmation et de culture cellulaire ou d'avidité pour l'impact clinique pourrait donc être appliquée au Covid19

Ref : Ranawaka APM Perera1,2, Chris KP Mok2,3, Owen TY Tsang2,4, Huibin Lv2,3, Ronald LW Ko1, Nicholas C Wu5, Meng Yuan5, Wai Shing Leung4, Jacky MC Chan4, Thomas SH Chik4, Chris YC Choi4, Kathy Leung1, Kin Ho Chan1, Karl CK Chan1, Ka-Chi Li1, Joseph T Wu1, Ian A Wilson5,6, Arnold S Monto7, Leo LM Poon1, Malik Peiris1,3